Comprendre la définition de la santé selon l’OMS

Photo of author
Ecris par Thomas

La définition santé OMS fait référence à la manière dont l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) aborde et interprète le concept de santé. Cette organisation internationale, fondée en 1948, est spécialisée dans les questions relatives à la santé publique au niveau mondial. L’objectif central de l’OMS consiste à construire un avenir meilleur et plus sain pour tous les peuples du monde.

Dans cet article, nous allons explorer les différents aspects de cette définition afin de mieux comprendre comment elle influe sur notre perception de la santé et notre approche pour promouvoir le bien-être physique, mental et social.

Une définition large et globale de la santé

Dès sa création en 1948, l’OMS a adopté une définition source de son mandat visant à embrasser une vision globale de la santé. Selon cette définition, qui figure en préambule de sa Constitution :

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

Cette conception de la santé dépasse largement la simple prise en compte de l’aspect médical et biologique des conditions de santé humaine, mais englobe également les dimensions mentale et sociale, cherchant à offrir une compréhension holistique de ce que signifie être en bonne santé.

Le bien-être physique : une première dimension de la santé

La dimension physique de la santé englobe l’ensemble des conditions et fonctions du corps humain. Elle couvre des aspects tels que :

  • L’état général de l’organisme
  • La fonctionnalité des différents systèmes corporels (cardiovasculaire, digestif, nerveux, etc.)
  • La résistance aux maladies et infections
  • Les habitudes alimentaires et d’exercice
  • La qualité de vie liée à la mobilité, la flexibilité et la capacité à accomplir les activités quotidiennes

Le bien-être mental : une seconde dimension de la santé

Le bien-être mental englobe la manière dont nous pensons, ressentons et gérons nos émotions, ainsi que notre capacité à faire face au stress et aux défis de la vie. Voici quelques éléments clés abordés dans cette dimension :

  • La gestion des émotions (joie, tristesse, colère, peur, etc.)
  • Les processus cognitifs, tels que la mémoire, l’apprentissage, le raisonnement et la prise de décision
  • La perception de soi, incluant l’estime de soi et l’image corporelle
  • La résilience psychologique et la capacité à surmonter les obstacles
À lire :  Comment la grippe espagnole a disparu : une analyse historique et scientifique

Le bien-être social : une troisième dimension de la santé

Le bien-être social concerne notre intégration, notre participation et notre interaction avec la société qui nous entoure. Cela comprend des aspects tels que :

  • La qualité et l’étendue de nos relations avec les autres (amis, famille, collègues, voisins, etc.)
  • Notre sentiment d’appartenance à une communauté ou un groupe social donné
  • La satisfaction dans notre rôle social, que ce soit au travail, en famille ou dans la société en général
  • L’engagement civique et l’intérêt pour le bien-être collectif

Promouvoir la santé globale : les objectifs de l’OMS

En mettant en avant cette définition étendue de la santé, l’OMS s’engage à promouvoir des actions visant à améliorer le bien-être des individus dans toutes ses dimensions. Pour ce faire, l’organisation a mis en place plusieurs objectifs stratégiques, dont :

  1. Promouvoir la santé universelle à travers des systèmes de santé accessibles et équitables, garantissant à chacun l’accès aux services de santé nécessaires sans entraîner de difficultés financières.
  2. Protéger les populations des urgences sanitaires et réduire les risques sanitaires associés aux catastrophes naturelles, aux conflits armés et aux épidémies.
  3. Prévenir les maladies non transmissibles en encourageant des modes de vie plus sains, en ciblant des facteurs de risque tels que le tabagisme, la mauvaise alimentation et l’inactivité physique.
  4. Favoriser le développement et la recherche sur de nouvelles approches et technologies pour améliorer les systèmes de santé et la qualité des soins prodigués.
  5. Encourager une gouvernance efficace, transparente et responsable dans le secteur de la santé, permettant ainsi de prendre des décisions plus éclairées et fondées sur des données probantes.

L’évolution de la définition de la santé : enjeux et perspectives

Au fil des ans, la définition de la santé proposée par l’OMS a été sujette à de nombreux débats et controverses. Certains critiques estiment que cette conception englobante de la santé est trop idéaliste, voire utopique, et ne reflète pas nécessairement les réalités du quotidien de millions de personnes à travers le monde. D’autres suggèrent que cette approche peut conduire à une médicalisation excessive de la vie humaine, en cherchant constamment à optimiser tous les aspects de notre existence.

Cependant, il est incontestable que cette vision globale de la santé a contribué à orienter les politiques et actions de santé publique vers une approche plus holistique et centrée sur la personne. En effet, elle encourage une prise en compte simultanée des différents facteurs qui influencent notre bien-être, qu’ils soient biologiques, psychologiques ou sociaux. Ainsi, l’adoption d’une définition plus large et intégrative de la santé peut contribuer à une meilleure compréhension des enjeux liés au bien-être humain, et à l’élaboration de stratégies plus adaptées et innovantes pour améliorer notre qualité de vie à tous les niveaux.

Laisser un commentaire