Comprendre le surpoids : comment savoir si on est concerné

Photo of author
Ecris par Thomas

Dans notre société moderne, la lutte contre le surpoids et l’obésité est devenue de plus en plus préoccupante. Pourtant, il n’est pas toujours évident de reconnaître si l’on est en surpoids. Cet article vous explique les différentes méthodes permettant d’évaluer si votre poids corporel correspond à un état de surpoids ou non.

L’indice de masse corporelle (IMC) comme premier indicateur

Le moyen le plus couramment utilisé pour savoir si l’on est en surpoids est le calcul de l’Indice de Masse Corporelle (IMC). L’IMC est une mesure qui prend en compte la taille et le poids d’une personne pour déterminer sa catégorie pondérale.
L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l’IMC en plusieurs catégories :

  • IMC inférieur à 18,5 : sous-poids
  • IMC entre 18,5 et 24,9 : poids normal
  • IMC entre 25 et 29,9 : surpoids
  • IMC supérieur à 30 : obésité

Pour calculer son IMC, il suffit d’appliquer la formule suivante :

IMC = poids (en kg) / taille (en m)²

Par exemple, une personne mesurant 1m70 et pesant 70 kg obtiendra un IMC de :

IMC = 70 / (1.7*1.7) = 24,2

Cette personne est donc dans la catégorie « poids normal ». Il est important de noter que l’IMC n’est qu’un indicateur, et ne prend pas en compte d’autres facteurs tels que le sexe, l’âge ou la répartition des masses musculaires et graisseuses.

Les autres méthodes d’évaluation du surpoids

Bien que l’IMC soit fréquemment utilisé, d’autres indicateurs peuvent être pris en compte pour évaluer si l’on est en surpoids. Parmi eux :

1. Le tour de taille

Le tour de taille est une mesure simple et rapide permettant de déterminer si l’on a trop de graisse abdominale. En effet, la présence excessive de graisse autour de l’abdomen est associée à un risque accru de problèmes de santé tels que les maladies cardiovasculaires et le diabète.
Pour mesurer votre tour de taille, placez un mètre ruban souple autour de votre abdomen, au niveau de votre nombril, sans serrer. Selon l’OMS, un tour de taille supérieur à 94 cm chez l’homme et 80 cm chez la femme indique un excès de graisse abdominale et un risque pour la santé.

À lire :  Thé ou café : quelle boisson choisir pour ses bienfaits santé ?

2. Le rapport taille/hanches

Le rapport taille/hanches est un indicateur prenant en compte la répartition des graisses corporelles et permet ainsi de déterminer si l’on est en surpoids. Pour le calculer, il suffit de diviser le tour de taille par le tour de hanches.
Selon l’OMS, un rapport taille/hanches supérieur à 0,9 chez l’homme et 0,85 chez la femme indique une prédominance de graisse abdominale et augmente les risques de problèmes de santé liés au surpoids.

3. La pesée régulière et l’évaluation personnelle

Se peser régulièrement, environ une fois par semaine, à la même heure et dans les mêmes conditions, peut aider à détecter une prise de poids et ainsi agir rapidement pour éviter l’installation d’un surpoids durable.
De plus, être attentif aux signaux envoyés par son corps (essoufflement, difficulté à monter les escaliers, vêtements trop serrés…) ou l’image renvoyée par le miroir peuvent donner des indications sur la nécessité de revoir ses habitudes alimentaires et/ou sportives en cas de surpoids apparent.

Les risques du surpoids pour la santé

Être en surpoids est loin d’être anodin, car cela peut avoir de sérieuses conséquences sur la santé. En effet, il a été démontré que le surpoids augmente les risques de :

  • Maladies cardiovasculaires : hypertension, infarctus, accident vasculaire cérébral (AVC)…
  • Diabète de type 2
  • Apnée du sommeil et troubles du sommeil
  • Problèmes respiratoires et pulmonaires
  • Problèmes articulaires (arthrose, lombalgie…)
  • Cancers (sein, colon, endomètre, reins…)
  • Troubles psychologiques (dépression, troubles de l’estime de soi…)

Comment prévenir et lutter contre le surpoids ?

Il existe plusieurs façons d’éviter ou de corriger le surpoids :

1. Adopter une alimentation équilibrée

Privilégier les fruits, légumes, protéines maigres, grains entiers et bonnes graisses (omega-3), tout en limitant les aliments industriels, les sucres ajoutés et les graisses saturées, peut contribuer à maintenir un poids santé ou perdre quelques kilos superflus.

2. Faire de l’activité physique

Bouger régulièrement est essentiel pour brûler les calories, renforcer les muscles, améliorer la circulation sanguine, réduire le stress et favoriser un meilleur contrôle de son poids. L’OMS recommande au moins 150 minutes d’activité physique modérée ou 75 minutes d’activité intense par semaine.

3. Apprendre à gérer son stress

Le stress peut provoquer la libération d’hormones qui favorisent le stockage des graisses. Apprendre à mieux gérer son stress par la pratique de la relaxation, la méditation ou l’exercice physique peut aider à prévenir et combattre le surpoids.

4. Consulter un professionnel

Si malgré vos efforts, vous ne parvenez pas à réduire votre surpoids, n’hésitez pas à consulter un médecin, nutritionniste ou diététicien pour obtenir un suivi personnalisé et adapté à vos besoins.

En conclusion, il est essentiel d’être attentif à son poids corporel et aux signaux envoyés par son corps, afin de réagir rapidement en cas de surpoids et ainsi éviter les complications pouvant mettre en danger sa santé.

Laisser un commentaire