Actualité Coronavirus : le ministre de la Santé recommande le port du masque en extérieur

En déplacement ce mercredi pour superviser la distribution de masques à des foyers modestes, le ministre de la Santé a rappelé que l’activité virale de la Covid-19 était en augmentation dans le pays. Même si le port du masque en extérieur est déjà une obligation dans plusieurs villes et certaines régions, Olivier Véran a profité d’une interview pour mettre l’accent sur l’importance de respecter cette consigne.

Tous en masques à l’extérieur ?

Hier mercredi 29 juillet 2020, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a visité un site de logistique d’envoi de masques gratuits à Buc, dans les Yvelines. Objectif ? Superviser la distribution de 50 millions de masques aux foyers les plus modestes. Ainsi, plus de 8 millions devraient recevoir par voie postale un pack de 6 masques qu’il sera possible de laver environ 20 fois.

À cette occasion, le ministre a rappelé que l’activité virale était en augmentation, et plus particulièrement dans certains endroits du pays. Au cours d’une interview, il a également mis l’accent sur le fait qu’il serait plus prudent de porter les masques en extérieur. Même s’ils étaient considérés comme « contre-indiqués » ou « pas forcément efficaces », les masques seraient fortement recommandés, surtout dans certaines situations.

Rappelons que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), depuis quelques jours maintenant, il y aurait un risque sérieux de transmission par aérosol du virus.

Ce qui veut dire que le port du masque, lorsqu’il y a une concentration de personnes, si vous êtes dans une rue où vous n’êtes pas sûr de garder la distance, le port du masque, moi je le recommande. Lorsque vous êtes tout seul dans une place publique ou un parc, ça fait moins sens.

A déclaré le ministre de la Santé. Et même si ce n’est pas le cas pour le moment, il a également souligné la possibilité d’une résurgence de l’épidémie. À ce propos, Oliver Véran a pris l’exemple de la Belgique qui est désormais en difficulté, malgré qu’il y a de cela quelques jours seulement, rien ne semblait annoncer une deuxième vague.

Pour finir, le ministre a lancé un appel aux publics vulnérables et aux jeunes. Selon lui, les gens porteurs de maladies ou de fragilités et les personnes âgées devraient limiter les contacts. En ce qui concerne les jeunes, il souligne l’importance de se protéger et de protéger les autres, même s’il doit profiter de la vie et des vacances.

Rappel : les gestes barrières

Pour rappel, la Covid-19 est une pandémie présente sur les 5 continents et dans plusieurs pays qui entraîne une forme de pneumopathie, plus ou moins sévère en fonction des cas. Il s’agit d’une maladie qui se transmet principalement d’une personne à une autre personne à travers des gouttelettes respiratoires. Celles-ci peuvent être expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne malade tousse, éternue ou parle.

Autrement dit le coronavirus ne circule pas tout seul ; c’est l’homme, porteur du virus, qui circule. Toutefois, il existe des gestes simples appelés gestes barrières qui permettent de limiter la transmission du virus, de préserver sa santé et celle de son entourage. Il est question de :

  • se laver systématiquement les mains avec de l’eau et du savon ou du gel hydro-alcoolique
  • éviter de se toucher le visage en particulier le nez et la bouche
  • tousser ou d’éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • rester toujours à plus de 1 m d’une personne ; on parle de distanciation sociale
  • porter toujours un masque de protection lorsque la distance de 1 m ne peut pas être respectée
  • se saluer sans se serrer la main et d’arrêter les embrassades
  • utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter.

Laisser un commentaire